Intéressant

Plans pour le printemps: 16 expositions

 

"Rêves pour ceux qui sont éveillés", "Expansion du sujet"

Traditionnellement, MMSI change d’exposition permanente une fois par an. Cette fois, l'espace du musée sera divisé par deux projets d'exposition concurrents créés par des groupes de conservateurs du musée. "Rêves pour ceux qui sont éveillés" est un ensemble d'œuvres ambivalentes dans diverses techniques qui n'impliquent pas une interprétation rapide et sans ambiguïté. "Expansion du sujet" est l'histoire du sujet dans l'art du XXe siècle, du collage et du relief à l'assemblage et au readymade.

 

28 février -
29 septembre

MMSI sur Petrovka

20−300 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Boris Orlov. "Douleurs fantômes"

Dans le nouveau projet, Boris Orlov, un classique de l'art sots et l'un des rares sculpteurs de la scène moscovite, aborde à nouveau son sujet de prédilection: la chute et le déclin de l'empire. Combinant dans ses œuvres les codes esthétiques des empires romain, napoléonien et soviétique, il crée / reconstruit une sorte de style impérial universel. Orlov recouvre les hybrides ainsi obtenus d'un ornement floral, symbolisant pour lui Chronos, le dieu du temps, qui transforme tôt ou tard tout ce qui existe en matière première et le fait tomber dans l'oubli.

 

1er mars -
23 juin

Galerie nationale Tretiakov (Krymsky Val)

100−360 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Philip Parreno

Philippe Parreno est l’un des artistes préférés du conseiller international de Garage, Hans-Ulrich Obrist. Le favori des intellectuels et un public avancé, dans ses travaux, Parreno, entre autres, aborde des sujets tels que les attentes du public et la variété des formes de représentation de l’image. Lors de l'exposition dans le garage, une seule de ses œuvres sera présentée, une vidéo à une chaîne, Marilyn, accompagnée d'une installation qui envoie le spectateur dans le paysage de Moscou tardif. L'héroïne elle-même n'apparaîtra pas dans le cadre, mais le spectateur regardera le monde à travers ses yeux.

 

2 mars -
4 avril

CSK "Garage"

Gratuitement

Ajouter
au calendrier

 

Journée internationale de la femme

Il semble que la salle "Ouvrière et fille de la ferme collective" acquière le statut de plate-forme principale pour montrer le thème "La femme dans l'art". Après le blockbuster de Saint-Pétersbourg, Venus Sovetskaya Marina Loshak a invité Olesya Turkina du Musée d’Etat russe et conservatrice Natalya Kamenetskaya à travailler sur un nouveau projet. Ensemble, ils ont préparé une exposition consacrée au féminisme. Sans prétendre divulguer entièrement le sujet, ils ont formulé plusieurs accents autour desquels l'exposition est construite: les «Amazones de l'avant-garde» des années 1920-1930, l'émergence et la formation du féminisme sous les formes habituelles (1960-1970) et la situation actuelle.

 

7 mars - 12 mai

IEC "travailleur
et agriculteur collectif "

20−80 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Malik Sidibé. "La vie en rose"

En 2007, Malik Sidibé est devenu le premier photographe de l’histoire à recevoir le Lion d’or de la Biennale de l’Art de Venise pour sa contribution permanente au développement de l’art. Le choix du jury fut une surprise pour beaucoup: son nom n'était pas bien connu, même dans les milieux professionnels. Sidibe a commencé à tourner au début des années 60, préférant la prise de vue en studio et combinant le statut documentaire quotidien des images à une qualité artistique. Dans ses photographies, le Mali (et plus largement l'ensemble de l'Afrique) n'apparaît pas comme un continent de mort, comme nous avons l'habitude de le voir dans des rapports récents, mais comme une communauté jeune, pleine d'énergie et d'énergie, heureuse de la vie de ses habitants. (Parallèlement à MAMM, il y a l'exposition d'un autre photographe malien, Seydou Keita, qui a été inauguré par Sidibé.)

 

15 mars -
12 mai

Fondation culturelle "Catherine"

100 à 250 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Timur Novikov

Exposition rétrospective de l'artiste principal de Saint-Pétersbourg des années 90. Dans l'un des premiers numéros du magazine OM, une interview avec lui était intitulée "Comment j'ai fait un rave". Cette déclaration audacieuse et assurée a formulé toute sa stratégie artistique. Fondateur d'une masse de groupes d'art et d'institutions de simulation, Timur a impliqué un nombre incroyable de personnes dans le processus de création, aidant nombre d'entre elles à faire leur carrière. Et même aveuglé au milieu des années 90, il n’arrêta pas ses cours d’art et, entouré de fidèles partisans, continua de promouvoir le "retour aux idéaux de la beauté", formulé dans le manifeste de son principal projet, le mouvement néo-universitaire.

 

19 mars -
14 avril

MMSI sur Gogolevsky

20-150 roubles

 

Ajouter
au calendrier

 

Exposition du concours "Innovation"

Quelle que soit la manière dont ils tentent d'affronter le concours Innovation et le prix Kandinsky lors d'une conversation sur le principal prix de l'art dans le pays, l'innovation est gagnante avec confiance: elle a au moins plus de nominations et c'est son jury qui a décerné le groupe de guerre il y a quelques années. Cette fois, 25 participants répartis dans cinq sections se disputeront la possession d’un brutal bar en métal. La nomination principale de cette année est assez ennuyeuse, mais une grande intrigue se déroulera dans la "Nouvelle génération". Il y a le street-artiste de l'Oural, Timothy Radya, et le maître des installations de Saint-Pétersbourg, Ivan Plyushch, et l'artiste sonore Dmitry Morozov, mieux connu sous le nom de :: vtol ::.

 

21 mars -
5 mai

Centre national d'art contemporain

200 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Alexander Lepyoshkin. "Dans la nuit"

Alexander Lepёshkina est connu de tous ceux qui vivent au moins parfois par ce qu'on appelle une "vie sociale" (de l'ouverture d'une bonne exposition à un dîner privé dans le bureau d'Afisha-Editors): il porte une barbe reconnaissable et une chemise à fleurs. Parfois, Lepёshkin se transforme en photographe de club. Cependant, il préfère les prises de vue en noir et blanc et arrange la composition avec un documentaire extrêmement rigoureux au format habituel, qui traduit principalement les émanations (ou les désirs) de ce qui se passe. Les héros de ses images ont été retrouvés lors des soirées "Horse" et C.L.U.M.B.A., mais ils ne ressemblent pas tous à des larmes perdues, mais bien au contraire, pacifiés angéliquement.

 

23 mars -
12 mai

Galerie d'art
Zurab Tsereteli

100−300 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Alice Poret

Après la présentation du premier volume «Notes, dessins, souvenirs» d'Alisa Poret, l'une des figures les plus mystérieuses de l'art russe du XXe siècle, à la foire Non / fictio, l'intérêt pour sa vie et son travail s'est nettement accru. Étudiante de Pavel Filonov, illustrateur de livres (parmi ses œuvres figurent des dessins de la première édition russe de Winnie l’ourson, 1960), la plus proche amie de Kharms et de Vvedensky, qui a écrit des souvenirs extrêmement libres à leur sujet, à la fin de sa vie, Poret a laissé de nombreuses feuilles graphiques dans lesquelles, des mots et des phrases apparemment aléatoires deviennent l'occasion d'un dessin spirituel, de notes absurdes ou d'une histoire sur des personnes et des événements étranges.

 

24 avril -
1er juillet

"Galerie Galeev"

Gratuitement

Ajouter
au calendrier

 

"Verushka. Autoportraits. New York. 1994-1998"

La vie de Veruschka von Lendorf, âgée de 73 ans, pourrait servir de base à une excellente romance d'aventures avec une fin heureuse: la nouvelle comtesse, enfant, a fini dans un camp de concentration nazi (son père préparait une tentative d'assassinat contre Hitler), a survécu, est devenue un mannequin, a joué dans Antonioni et était la muse de Dali, Au milieu des années 70, elle se brouille avec l'éditeur de Vogue et quitte le monde de la mode pour devenir un modèle pour elle-même. À l'exposition au MAMM - une série de ses autoportraits dans lesquels elle se transforme en une variété de personnages, de Greta Garbo et Marlene Dietrich à la victime de la mode et au zèbre de Central Park. Pour créer toutes les images, elle a utilisé des robes spécialement fabriquées à sa demande par d’autres stylistes (de Lacroix à Galliano). Certaines de ces robes de haute couture seront amenées à Moscou.

 

10 avril au 5 mai

"Musée d'art multimédia"

50−300 roubles

Ajouter
au calendrier

 

"Méditer sur la mort"

L'un des projets les plus inattendus de l'Année de l'Allemagne en Russie est une exposition consacrée à la mort, préparée par la branche moscovite de l'Institut Goethe. S'agissant du sujet de la mort, les conservateurs de l'exposition font appel, d'une part, à l'énorme tradition de la culture mondiale, qui comprend le caractère périssable de toute chose, et, d'autre part, accordent une attention particulière à la manière dont les réflexions des dernières décennies de la mort a commencé à être progressivement remplacé par un affichage non-stop de la violence privation de viePour parler d'un sujet aussi difficile, nous avons choisi un ensemble d'artistes brillants. L'exposition comprenait, entre autres, les œuvres de Felix Gonzalez-Torres, Bill Viola, He Kavara et le groupe Provmyz.

 

17 avril -
26 juin

Musée de la culture de l'écran "Mediaartlab", "Manège"

20-150 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Bilzho

Une exposition rétrospective de l'auteur du héros culte des caricatures de Petrovich réunira une grande variété de projets réalisés par Bilzho, le «médecin du cerveau» du début des années 80. Outre les dessins attendus de Kommersant et l'animation qui l'accompagne, les premières expériences de peinture, un ensemble de soutiens-gorge de modèles de créateurs (d'une valeur minimale de Eyebrows ou de V. Poutine Eyes), ainsi qu'un projet graphique de chambre dédié à la cuisine soviétique seront exposés.

 

17 avril -
15 mai

MMSI à Ermolaevsky

80-150 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Joan Miro

Joan Miró présentera environ 250 œuvres de la collection de la Fondation Pilar lors de l'exposition de la plus grande figure de l'art du modernisme. Joan Miró à Majorque, où il s'est installé à la fin des années 40 et a vécu jusqu'à sa mort en 1983, couvrant chronologiquement cette période de son travail. L'exposition est basée sur la connaissance des images principales auxquelles il s'est adressé (constellations, femme, oiseau), incarnée par diverses techniques (peinture, graphisme, sculpture, livre graphique et œuvres de circulation).

 

26 avril -
16 juin

MMSI sur Gogolevsky

20-150 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Rebecca Horn

Rebecca Horn est un classique vivant de l'art contemporain. Le corps principal de son travail est le corps humain, les possibilités de son fonctionnement dans des situations non standard et son interaction avec l'environnement (par exemple, lors d'une des premières représentations, elle s'est promenée portant un casque de licorne). Elle crée des projets multidisciplinaires combinant installations énigmatiques, performances vidéo et objets non évidents qu'elle a inventés, comme une tente en coquille de plumes ou une coiffe de crayon qui ressemble à un outil de torture ou à un accessoire médiéval aux connotations médicales et sexuelles. En plus de la partie rétrospective, spécialement pour l'atrium, MAMM Horn réalisera une nouvelle installation cinétique.

 

15 mai - 30 juin

"Musée d'art multimédia"

50−300 roubles

Ajouter
au calendrier

 

L'exposition des diplômes des étudiants de l'école. A. Rodchenko

Parmi les établissements d'enseignement consacrés à l'art contemporain à Moscou, l'école Rodchenko se distingue par le fait qu'elle ne concerne que l'enseignement à temps plein. Deux années de cours intensif garantissent aux jeunes auteurs le savoir nécessaire pour débuter une vie indépendante sur la scène artistique russe. La composition de l'exposition n'est pas encore connue, mais c'est tout simplement intéressant d'intégrer, de trouver un travail qui vous plaise, de rappeler l'auteur, puis de regarder sa carrière - et par conséquent de se réjouir de ses succès ou d'être contrarié par le manque de compréhension de la foule.

 

24 mai - 2 juin

"Musée d'art multimédia"

50−300 roubles

Ajouter
au calendrier

 

Dmitry Gutov

On sait peu de choses sur cette exposition, selon des données préliminaires, il s'agira d'une rétrospective, mais la composition finale de l'œuvre n'a pas été approuvée. Mais on peut en dire beaucoup sur Dmitry Gutov lui-même. Marxiste, peintre, critique d'art certifié, maître des plus belles installations (pour lesquelles il est devenu célèbre), professeur d'art contemporain et fondateur de l'Institut Lifshitz, dont le but est de promouvoir le patrimoine créatif de cette esthétique soviétique. En outre, Gutov a été invité à participer à presque toutes les grandes expositions internationales, y compris la Biennale de Venise (deux fois!) Et documenta. Donc quelle que soit cette exposition, elle mérite assurément une attention particulière.

 

24 mai - 30 juin

MMSI à Ermolaevsky

80-150 roubles

Ajouter
au calendrier

Texte: Anton Bogdanov

Photos: École de photographie Rodchenko

Regarde la vidéo: Plan d'exposition 3D - Printemps de cardiologie 2019 - ACM (Janvier 2020).

Articles Populaires

Catégorie Intéressant, Article Suivant

Café Zest Coffee & Wine ouvert à Metropolis
Intéressant

Café Zest Coffee & Wine ouvert à Metropolis

Au deuxième étage du nouveau bâtiment du centre commercial Metropolis, le café Zest Coffee & Wine a ouvert ses portes. Il s’agit d’un nouveau projet de Henrik Winter et de son restaurant Tigrus. Détails La vie autour a dit aux représentants de l'institution. Zest Coffee & Wine Adresse: TC "Metropolis", Leningradskoye Shosse, 16a, str.
Lire La Suite
Café à la crème "De délicieuses petites choses" à Pétrograd
Intéressant

Café à la crème "De délicieuses petites choses" à Pétrograd

Dans une grande ville, il y a toujours une place pour des établissements authentiques, où, d'une part, c'est "étrange", mais savoureux et bon marché. Ils ne sont pas dans les itinéraires touristiques et, sachant que c'est le cas, vous pouvez vous considérer comme local. Les trouver aide le bouche à oreille ou les amis. La vie continue autour de la rubrique "Tout à fait propre", où les citadins montrent aux rédacteurs de tels lieux.
Lire La Suite
Studio dans une petite dépendance sur la perspective Nevski
Intéressant

Studio dans une petite dépendance sur la perspective Nevski

Un petit bâtiment d'un étage situé dans la cour d'un grand immeuble d'appartements à Staro-Nevsky a été construit en 1903 et servait à l'origine de concierge. Selon la légende, c'est ici que le compositeur Vasily Soloviev-Sedoy est né et a passé les 10 premières années de sa vie. Son père travailla comme concierge dans cette maison puis, devenant le concierge principal de la perspective Nevski, il s'installa avec sa famille dans un appartement spacieux au troisième étage.
Lire La Suite
Le bar Hugs a ouvert ses portes sur le quai du canal Griboedov
Intéressant

Le bar Hugs a ouvert ses portes sur le quai du canal Griboedov

Sur le quai du canal de Griboïedov, le bar Hugs s'est ouvert. L'institution a été ouverte par Vladimir Shapovalov, qui travaillait auparavant dans le champ HoReCa. Les représentants du café ont parlé du projet à Life around. Barre Hugs ADRESSE: emb. Canal Griboedova, 38/1 Vérification moyenne: 900 roubles SNACKS César aux crevettes - 310 roubles Salade de légumes à la menthe - 260 roubles Fromage frit - 220 roubles Taco français - 190 roubles Pâte de pâtes aux crevettes et au saumon rouge - 280 roubles Taco français - 280 roubles - 280 roubles. Pâtes "Carbonara" - 300 roubles. Idée: Le menu de l'institution est assez impressionnant.
Lire La Suite